Pompe à chaleur pour piscine : Comment choisir?
pompe à chaleur pour piscine

Choisir sa pompe à chaleur pour piscine

La pompe à chaleur pour piscine est probablement le moyen le plus fiable et économique pour stabiliser la température de votre bassin. Seulement, chacune à ses caractéristiques, et il peut être compliqué de choisir parmi tous les modèles différents, spécialement quand vos connaissances dans le domaine sont médiocre. Afin de vous aidez à choisir la pompe à chaleur pour piscine la plus adapté à votre installation et votre environnement, voici un rapide guide explicatif.

Avant d’investir dans un système de pompe à chaleur pour piscine, il faut savoir qu’elle représente un investissement. En moyenne il faut compter entre 600€ pour les modèles d’entrée de gamme jusqu’à un montant qui peut avoisiner les 10 000€.

Le fonctionnement de la pompe à chaleur pour piscine

Les pompes à chaleur pour piscine sont en faites des pompes à chaleurs classique, en modèle réduit, de type Air/Eau. Comme toutes les pompes à aérothermie, elle doivent donc s’installer à l’extérieur.
Son fonctionnement est un peu complexe, mais c’est le même principe qu’un réfrigérateur, mais dans le sens inverse. La pompe extrait des calories de l’air, qu’elle utilise pour réchauffer votre piscine.

C’est un principe qui consomme naturellement un peu d’électricité, mais possède en revanche un taux de rendement spectaculaire ! (de 200% jusqu’a 600%)

Quelle puissance votre pompe à chaleur pour piscine ?

Pour chauffer convenablement votre piscine, la puissance pompe à chaleur doit être proportionnelle à la taille de la piscine, mais pas que.

La température et l’ensoleillement de votre région, ainsi que la vitesse de chauffage souhaitée influe elles aussi sur votre besoin en pompe à chaleur.

Il existe une formule afin de calculer votre besoin en puissance.

Volume de la piscine * vitesse de chauffage désirée * température de votre région.

si vous souhaitez chauffer votre piscine de 2° par jour, notez 0.12. Si vous comptez monter de 3°C par jour, comptez 0.18.

Si vous habitez la région Parisienne, ou la température et ensoleillement moyen est inférieur à la moyenne nationale, comptez 1.1. En revanche, si vous habitez la région de Bordeaux, comptabilisez 0.9.

Ainsi, pour une faire chauffer une piscine de 80m3 en région parisienne à une vitesse de 3°C par jour, il faut compter :

80*0.18*1.1 = 15,84. Ainsi, il vous faut une pompe à chaleur d’une puissance d’environ 16 kW.

Cependant, concernant la puissance des pompes à chaleurs, respecter la puissance nécessaire est important.

Si vous ne prenez pas une pompe assez puissante, alors votre piscine mettra plus de temps à chauffer.

Si, à contrario, vous prenez une pompe trop puissante, la piscine chauffera plus rapidement, mais consommera également bien plus que nécessaire.

Notez également le fait qu’il est plus facile de chauffer une piscine qui est protégée du vent, surtout si elle est creusé sous une veranda. Vous pourrez alors prendre des pompes un peu moins puissante.

Le COP, c’est quoi ?

Le COP, quand une parle de pompe à chaleurs pour piscine, indique son coefficient de puissance. Plus il est élevé, moins la pompe consomme. Attention cependant, un COP, pour avoir une valeur doit etre comparé à une température précise. Il est possible de comparer deux pompes à chaleurs pour piscine avec un COP 20°C ensemble, mais vous ne pouvez pas comparer une pompe à chaleur COP 15°C avec une COP 20°C.

Évidemment, plus les pompes sont efficaces, plus leur cout d’achat est cher. Cependant, les économies réalisé pour le chauffage de  la piscine seront également plus importantes.

Petits conseils

Bien que les constructeurs de pompe à chaleur pour piscine fassent de plus en plus d’efforts, cela reste un appareil bruyant. Avant de la positionner quelque part, réfléchissez à ceux que vous pourrez déranger avec le bruit.

Certains pompes à chaleurs disposent d’une option de réfrigération, pour abaisser la température de votre piscine. Vu le climat français, il n’est pas nécessaire d’investir dans cette option. Pensez plutôt à ne pas la recouvrir jusqu’à ce qu’elle atteigne la température souhaitée, même la nuit.

De même, si votre piscine se situe sous une véranda, découvrez la lorsque le soleil frappe sur le carreau. Cela vous permettra de chauffer un peu la piscine en faisant de bonne économies. Mais n’oubliez surtout pas de la recouvrir quand le soleil s’en va !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Appel Urgent